L'ancienne abbaye et son parc

Témoins historiques d'une histoire familiale de longue tradition

L'acquisition de l’ancienne abbaye bénédictine en 1809 par Jean-François Boch marque le début de la fabrication de céramique moderne dans la région. L'ancienne abbaye accueille depuis 1842 le siège social du groupe international Villeroy & Boch. Utilisés à l'origine comme usine de céramique, ses locaux abritent aujourd'hui les services administratifs de l'entreprise. Dans le parc attenant, vous découvrirez le plus ancien édifice religieux de la Sarre, la vieille tour. Érigée il y a plus de 1000 ans, vers l'an 989, elle servait de chapelle funéraire de Saint Lutwinus, évêque de Trèves et fondateur du monastère bénédictin.

Après d'importants travaux de restauration, la fontaine historique de Schinkel, située à quelques mètres à gauche de la vieille tour, a retrouvé en 2003 son emplacement d'origine, devant l'entrée de l'ancienne abbaye. Conçue par le célèbre architecte Karl Friedrich Schinkel, elle a été offerte à Jean-François Boch par le prince héritier de Prusse, Frédéric-Guillaume, le futur roi Frédéric-Guillaume IV, à l'occasion d'une visite en 1833.
En préservant ces bâtiments, Villeroy & Boch apporte une contribution significative à la protection des monuments historiques.
Outre la vieille tour, vous découvrirez une autre œuvre remarquable du parc de l'abbaye. Il s'agit d'un ensemble créé par deux grands artistes contemporains : l’Esprit de la Terre d’André Heller et le puzzle en céramique le plus grand jamais réalisé, le Planisphère de la Vie de Stefan Szczesny. Ils forment le Living Planet Square, qui fut un des moments forts de l'exposition universelle de l'an 2000 à Hanovre.